Les grandes enquêtes scientifiques: «À la recherche des pigments perdus» au Coeur des sciences

24 Novembre 2016
Durée :
56:05

Une conférence d'Adelphine Bonneau, Université Laval

Bien plus impressionnante qu’Indiana Jones, Adelphine Bonneau ne se contente pas d’être une aventurière à l’affût des vestiges du passé, elle est aussi archéomètre, une sorte d’archéologue puissance dix.

Elle manie avec brio l’histoire, la géochimie, la physique, la géologie, et la biologie. Sa dernière mission? Percer le mystère des peintures rupestres laissées par les San, un peuple de chasseur-cueilleur dans le sud de l’Afrique. De quand datent ces peintures? 150 ans, 1 000 ans, 4 000 ans? De quoi sont-elles faites? Comment ont-elles été réalisées? Navigant d’une science à l’autre, Adelphine est capable de faire parler le moindre fragment de peinture laissé sur la roche.

Adelphine Bonneau est archéomètre, elle débute un post-doctorat à l’Université Laval, en sciences historiques.

Retour en haut de page