Les grandes enquêtes scientifiques : «Saint-Laurent pollué : cocktail toxique pour les brochets» au Cœur des sciences

13 Avril 2017
Durée :
01:00:54

Une conférence de Julie Reinling, UQAM

Chaque jour, des millions de litres d’eaux de pluie et d’eaux usées aboutissent à la station d’épuration de l’île de Montréal pour y être traités. Mais ce traitement est incomplet. Malgré le retrait des particules en suspension, des  bactéries pathogènes et d’une grande partie de la  matière  organique, du phosphore et de l’azote, l’eau rejetée contient encore plusieurs polluants capables d’affecter le système hormonal, immunitaire et reproducteur des organismes aquatiques vivant en aval, dans le fleuve.Julie Reinling, biologiste s’est donnée comme mission de mieux comprendre les effets de ces polluants sur la faune du St-Laurent. Elle a décidé d’étudier les brochets installés à la sortie de la station d’épuration. Prédateurs redoutables, ils jouent un rôle majeur dans la chaîne alimentaire. Si les brochets sont en mauvaise santé, c’est tout un écosystème qui est affecté!

Julie Reinling est étudiante en biologie à l’UQAM, elle termine actuellement son mémoire de maîtrise.

Retour en haut de page